plant de tomates

Les plantes bonnes compagnes de la tomate

La tomate, issue de la famille des Solanacées est une espèce de plantes herbacées, elle nous vient droit du nord-ouest de l’Amérique du sud. Largement cultivée pour son fruit, elle se consomme crue ou cuite. Son fruit est très apprécié. En effet, elle est devenue un élément incontournable de la gastronomie mondiale. Elle est tout aussi incontournable dans les potagers, la culture de cette dernière n’étant pas particulièrement exigeante. Cependant, certain gestes et associations avec d’autres plantations sont à respecter. Nous tenterons de vous donner quelques astuces ci-dessous.

Quand planter les tomates ?

La culture de tomate doit respecter certaines étapes pour être réussie. La plus importante est de les planter au moment idéal. Si vous décidez de faire vos semis de tomates vous-même, pensez à sortir vos petits plants en godets dehors progressivement, c’est important pour éviter un changement de température et d’environnement trop brutal. Une fois que vous les avez sortis, il est temps de les planter définitivement. Leurs mise à terre doit survenir deux mois après avoir été semé.

Si vous avez bien calculé votre date de plantation, elle doit coïncider avec la fin des gelées. Il est recommandé de jeter un œil aux jardins des jardiniers avertis afin de vérifier s’ils ont bien mis leurs plants de tomates en terre. Vérifiez aussi les prédictions météorologiques, si celle-ci ne prévoient plus de gelées, vous pourrez sauter le pas et planter vos tomates.

N’hésitez pas à planter même si les nuits demeurent encore froides, il n’y aura pas de répercutions sur vos plantations du moment qu’il n’y a plus de gèle. Aussi, pensez à tenir compte de l’emplacement de votre région. Effectivement, plus vous serez au sud, plus vous planterez tôt, et inversement. Dans les environs méditerranéens la plantation se fait généralement entre la mi-avril et la mi-mai.

Comment bien planter les tomates ?

Dès l’arrivé de l’automne, pensez à enrichir votre sol, amendez le en fumier, compost, corne broyée ou encore avec du sang desséché. Dans le cas ou vous ne l’auriez pas fait, rien d’alarmant faites le à la plantation. Il est recommandé d’espacer les pieds d’au moins 60 cm, et les rangs d’au moins 80 cm. Placez votre tuteur tout de suite après avoir creuser votre trou. Ensuite, poser deux à trois poignées de terreau ou de compost, vous pouvez à présent placer votre pied de tomate à 3 cm du tuteur et recouvrir de terreau ou de compost. Puis, ramenez la terre en formant une petite cuve, veillez à bien tasser autour du pied.

La plantation est maintenant finie, arrosez avec générosité. Pour tuteurer votre tomate, patientez jusqu’à ce qu’elle ait commencé à grimper. Dans les jardins froids ou trop exposés au vent, il est conseillé de placer un obstacle prêt du pied de tomate, cela a pour but de ralentir le vent et d’emmagasiner la chaleur du soleil. N’oubliez pas d’arroser régulièrement vos pieds de tomates dans les semaines qui suivent leur plantation. Pour résumer, la réussite de vos plantations nécessite :

  • Une plantation en profondeur;
  • de l’air et de l’espace;
  • un Soutiens pour la protéger du vent.

Les bonnes associations de la tomate

Il est bien connu que la tomate apprécie un sol profond et fertile, ce que l’on sait moins c’est qu’elle apprécie fortement la présence de certaines autres plantes à ses cotés. En effet, grâce à certaines plantes vous pourrez lutter contre les ravageurs et les maladies, n’hésitez pas à planter des fleurs aux pieds de celles-ci.

Les œillets et roses d’inde sont particulièrement recommandées, en plus de leurs belles couleurs, elles apporteront des bienfaits à vos tomates : leurs forte odeur va vous permettre de vous débarrasser des nématodes, des altises, des pucerons, des vers et de bien d’autres insectes. Les pucerons raffolent des tiges juteuses de la capucine, Ainsi ils se presseront sur ses tiges épargnant les plantes alentours.

Certaines plantes aromatique sont aussi très bénéfiques. Comme pour la cuisine, le basilic fait très bon ménage avec les plantations de tomate, la menthe, la sauge et le persil également. Vous pouvez aussi optez pour des légumes pour protéger vos tomates, les asperges, les poireaux, les carottes, les laitues et les radis sont de très bonne compagnie. Aussi, les alliacés sont une excellente solution pour les maladies cryptogamiques.

Enfin, évitez le fenouil, le maïs et la pomme de terre, la tomate déteste leur proximité.