teigne-poireau

La teigne du poireau, ou ce que nous appelons le ver du poireau, s’agit en fait d’un insecte nuisible effroyable pour les cultures maraîchères. En se logeant au cœur du feuillage, du tronc ou encore des bulbes, les chenilles provoquent des dommages significatifs.
Dans cet article, nous traiterons plusieurs points liés à ce fléau. Nous commencerons par présenter cette espèce en évoquant son cycle de vie et la façon dont elle se manifeste. Puis nous parlerons de leurs périodes d’attaques. Pour terminer, vous découvrirez quels sont les différents moyens disponibles pour prévenir et traiter ce parasite.

Pourquoi la teigne du poireau est un véritable désastre pour les Liliacées ?

La teigne du poireau, aussi appelée ” ver du poireau “, fait partie des lépidoptères qui s’attaquent aux différentes cultures issues principalement des Liliacées, et plus exactement des Alliums cultivés à savoir le poireau, de l’ail, et passant par l’échalote, et l’oignon, sans oublier les bulbes d’ornement tels que les hémérocalles.
En effet, la chenille, tout comme les teignes parasites, est responsable de la plupart des ravages occasionnés : celle-ci se met à créer des galeries au niveau du feuillage et se pose finalement sur les tiges du poireau voire sur les bulbes.

À quoi ressemble le processus de développement de la teigne du poireau ?

La vie des femelles dure à peu près un mois et demi, et celles-ci produisent environ 100 œufs en seulement quelques jours (20 jours). Ceux-ci se logent ensuite en dessous du feuillage du végétal qui les abrite.
En fonction des conditions climatiques, elles mettent une semaine à 11 jours avant de sortir de l’œuf. La chenille qui est de couleur verdâtre s’alimente du végétal durant près de deux semaines :

  • au début, elle s’installe sur les feuilles et elle crée des galeries dans celles-ci ;
  • ensuite, elle creuse son chemin vers l’intérieur de la tige où elle continue son développement ;
  • elle se loge ensuite sur la plante en créant un cocon duquel un papillon mature surgira.

Quelles sont leurs périodes d’attaque ?

Les chenilles passent l’hiver parmi les résidus de plantes ou encore dans les creux des arbres. Cela signifie, que les températures hivernales douces favorisent leur pérennité.
Une fois que les températures de la nuit sont adéquates, on assiste au début de la première saison de vols au mois d’avril-mai. Les papillons mettent alors leurs œufs et font pousser la première vague de larves.
Celles-ci se muent ensuite en adultes qui s’envolent et déposent des œufs à compter de juin au début août. Une troisième saison de vol peut intervenir, dépendant de la météo, et se produire à partir de la fin août à la fin septembre, entraînant ainsi une troisième vague de larves.

Quels sont les signes et les dommages causés par la teigne du poireau ?

Les dégâts du ver du poireau se manifestent de la façon suivante :

  • les feuillages tournent au jaune et se flétrissent, tandis que la prolifération des plantes est entravée ;
  • quelques orifices et des galeries sont en premier constatés au niveau du feuillage, lequel peut prendre par la suite une apparence déchirée ;
  • après avoir été cueillie, la branche du poireau semble évidée de galeries, qui risquent de provoquer son dessèchement ;
  • quant aux végétaux agressés, ils sont pratiquement impropres à la consommation surtout quand ça touche les bulbes.

Comment faire pour éviter et combattre la teigne du poireau ?

Différentes méthodes de prévention et de traitement de ce fléau peuvent être appliquées, même lorsque celui-ci est déjà implanté.

Prévention

Il est essentiel de prendre les mesures nécessaires avant que la teigne du poireau ne s’installe sur les plantes.

Vous trouverez ci-après quelques conseils pour empêcher la croissance de la teigne du poireau :

  • la rotation des cultures devrait être maintenue ;
  • en repoussant le repiquage des jeunes pousses dans le jardin à plus tard que le mois de juin, il est possible de prévenir une invasion lors du vol inaugural (1er vol) ;
  • il est possible de poser un film anti-insectes à partir de mai, ce qui permet de mieux protéger les plantes ;
  • installez également des pièges à phéromone, qui permettront de piéger les papillons majeurs.

Traitement

Il convient donc d’intervenir aussitôt que les chenilles se manifestent, ce qui permet de lutter contre elles quand elles sont encore sur la surface et n’ont pas encore infiltré les plantes.

Vous devez alors asperger les feuilles avec :

  • le purin de prêle ;
  • d’absinthe ;
  • le purin de rhubarbe ;
  • un traitement à base de Bacillus thuringiensis.

Dans le cas où les chenilles ont pénétré à l’intérieur de la branche du poireau, tout ce que vous avez à faire est de tailler la plante jusqu’au pied.

  • Repulsif rongeur protection longue durée - Alu
  • Répulsif 3 en 1 Anti-Aboiement, 3 in 1 Handheld Ultrasons Bouchon Anti-aboiement pour Chien à ultrasons LED Portable Anti-aboiement Anti-aboiement et Anti-aboiement Enseignement Education
  • Répulsif 3 en 1 Anti-Aboiement, 3 in 1 Handheld Ultrasons Bouchon Anti-aboiement pour Chien à ultrasons LED Portable Anti-aboiement Anti-aboiement et Anti-aboiement Enseignement Education