poirier

Comment tailler un poirier ?

Le poirier est un arbre qui doit être bien entretenu, il offre un fruit que le monde entier adore, et pour cela, il faut le tailler pour aider à préserver l’arbre, et le fruit.

Certaines personnes ignorent même qu’il faut tailler un arbre fruitier pour une bonne culture de ces fruits, c’est donc notre rôle de leur dire que c’est une étape très cruciale dans la vie de n’importe quel arbre ou autre plantation.

L’article que nous partageons aujourd’hui va permettre aux gens de savoir faire avec les poiriers, on donnera tous les conseils bons à savoir.

Histoire du poirier

Le poirier est un arbre qui porte le fruit qui est la poire, ce fruit à pépins qui appartient à la famille des Rosacées est originaire de pays chauds et tempérés comme l’Europe et l’ouest de l’Asie, sauf qu’après avoir eu un énorme succès, cet arbre est maintenant cultivé dans le monde entier (ou du moins dans plus de 80 pays chauds).

Le poirier peut avoir une durée de vie atteignant 200 ans, avec une hauteur moyenne de 15 mètres , il pousse après avoir semé des pépins de son fruit qui est la poire, pour ensuite y greffer les variétés qu’on souhaite cultiver pour obtenir à la fin le fruit de nos désirs.

La poire est un fruit avec lequel on peut faire beaucoup de choses, ces bienfaits et ces utilisations sont multiples, dans la cuisine on l’utilise pour faire des compotes, confitures, gâteaux, boisson (alcool, jus…etc), ou alors consommer directement brute et frais en croquant en plein dedans.

Quand faut-il tailler le poirier ?

La meilleure période pour tailler un poirier est, d’après tous les agriculteurs, en hiver (ainsi que la majorité de fruits à pépins) avant la taille du pommier, celle-ci permet de mieux faire la différence entre un œil à bois (qui donne une nouvelle branche) et un bouton de fleur (qui donne le fruit), puisque les yeux sont plus visibles et repérables.

La taille d’hiver porte le nom de trigemme, puisqu’elle ne laisse que trois bourgeons sur la branche de l’arbre, elle a pour but d’aider le poirier à ne pas attraper de maladies à cause d’une mauvaise trajectoire de l’air en l’aérant, et c’est ce qui profite une meilleure cicatrisation, même si celle-ci est un peu plus tardive.

Et le fait de raccourcir les branches, ça lui permet de fructifier encore plus, puisque la place du bourgeon doit être aux devant d’une branche charpentière, alors tailler et enlever toutes les branches qui sont trop grandes ou trop abîmées, elles ne tiendront pas et ne pourront pas porter des fruits pour être cultivé en temps.

Comment tailler un poirier ?

Pour tailler un poirier il existe plusieurs techniques et procédés, parmi eux :

  • la taille trigemme,
  • la taille en vert,
  • la taille longue.

Afin de faire une bonne taille, il faut tout d’abord éliminer les branches mortes et abîmées, ainsi que les fruits qui ont été fossilisés sur les quelques branches, en second lieu, enlever ou tailler les rameaux qui pointent en direction de l’arbre, c’est ce qui permettra de l’aérer.

Ensuite, à ne pas oublier de réduire la taille des branches les plus grandes par-dessus l’œil qui pointe à l’extérieur, ceci aidera à une croissance bien droite et ligné, après ça, l’idéal serait de tailler les rameaux qui se trouvent de part et d’autre sur le 3ème bourgeon de fleur.

Ainsi après chaque hiver, vous devrez couper à partir de 3 yeux et supprimer les branches données par ceux-là.